Actualités du laboratoire

Workshop

Aix, 12 octobre 2012

Critiques et usages des concepts en droit
avec les interventions de : Xavier Bioy (Toulouse 1), Isabelle Pariente-Butterlin (AMU), Rafael Encinas de Munagorri (Université de Nantes), A. Geslin (Science Po-Lyon), W. Dross (Université Jean Moulin Lyon 3), Christiane Peyron-Bonjan (AMU), Eric Millard (Université Paris 10), François Colonna d’Istria (Université de Franche-Comté), Franck Haid, (AMU), Valentin Petev (Université de Dusseldorf), Jean-yves Chérot (AMU), Olivier Tholozan (AMU), Hélène Thomas (AMU) Jean-Louis Bergel (AMU)

 

Table ronde

Aix, 21 septembre 2012

« Penser le droit global » autour de Benoit Frydman, professeur à l’ULB, président du Centre Perelman de Philosophie du droit, professeur invité à l’Université d’Aix-Marseille, (B. Frydman : comment penser le droit global)
avec la participation de Jean-Jacques Sueur (professeur Université du Sud - Toulon - Var), Ludovic Hennebel (professeur à l’ULB), Jean-Yves Chérot, Olivier Tholozan et Hélène Thomas (professeurs à l’Université d’Aix-Marseille)

 

 

 

 

Séminaire Phlosophie-economie-droit

Aix,  17 avril 2013,  Salle  du Conseil n°1 de 16h à 18h.

Le professeur de droit face au dogme de la wertfreiheit : confusion ou séparation entre le savant et le politique ?
avec une communication de Monsieur Alexandre Viala, Professeur à l'Université de Montpellier 1

 

Appel à contributions: Congrès de l'AIMJ

Appel à contributions : Congrès de l’Association Internationale de Méthodologie Juridique, Genève, 13 et 14 février 2014 : L’évaluation de la recherche en droit, enjeux et méthodes. 

Sur le thème de "l'évaluation de la recherche en droit : enjeux et méthodes", le Centre d’Etude, de technique et d’’Evaluation Législative (CETEL) de l’Université de Genève accueillera le prochain Congrès de l’Association Internationale de Méthodologie Juridique, les 13 et 14 février 2014. 
 
La recherche juridique a été traditionnellement évaluée au sein des différents ordres juridiques nationaux, selon des méthodes plutôt qualitatives que bibliométriques, en dehors de toute compétition internationale. Subissant l’influence des sciences dites exactes, les juristes sont désormais poussés à suivre le modèle évaluatif de ces dernières. Or une telle évolution ne va pas de soi. Même si la science juridique s’est fortement internationalisée et européanisée depuis lors, le cadre national et régional du droit interne constitue un frein puissant à une concurrence entre chercheurs à l’extérieur des frontières nationales. [appel à contributions]

   

Page 5 sur 5